Mon voisin d’en haut, la saga

C’est dans la nuit de samedi à dimanche. Nous arrivions d’un souper organisé par des amis pour un 40e anniversaire de naissance. Bien oui, on est 3 ou 4 amis qui changens de décennie tous en même temps.:( Lui en plus, il a appris qu’il sera mis à pied dans quelques semaines. Nous travaillons tous à la même place. La compagnie ne va pas bien depuis plusieurs mois voir années.

Ma copine est venue me rejoindre au restaurant, elle me disait qu’il y avait beaucoup de bruit en haut de chez nous. Comme j’étais pas là, c’est plus ou moins important pour l’instant.

Donc nous revenons dans la nuit, il est dans le coin de 1h du matin.

3h30 du matin bien sonnant, des cris et l’impression que des gens sautent, se battent, luttent ou saute à la corde à danser. C’est pas agréable comme réveil quand tu as l’impression qu’il y a un tremblement de terre. J’ai le coeur qui roule à 100 km/h, j’attends un peu pour voir si c’est juste un “shit non faites moins de bruits, il est tard et il y a des gens en bas”… Même pas! Là, je suis en maudit et je me lève, m’habille (ne pas oublier que je suis arrivé un peu éméché de ma soirée) et je vais sonner chez le voisin d’en haut via la porte extérieure du building. Il répond candidement: Ehh oui? Bonsoir?

-C’est ton voisin! Il y a un party chez vous? Il est 3h45 du matin!

-Ah oui on va faire moins de bruit! (moi de me dire: t’avais pas le goût de gérer ton alcoolisme et y penser avant mon crisse de sans dessein?)

-Tu me dois 1h de sommeil. Et j’ai quitté.

Me devoir 1h de sommeil veut dire pour moi, si jamais MOI je te réveille ou que je boucane ton balcon avec mon BBQ, bien FERME TA YEULE. En fait, j’ai 1 heure d’abus que t’as pas un crisse de mot à dire.

J’ai retrouvé le sommeil à 5h du matin. Me suis fait avoir de 30 minutes maudit!

Le lendemain, j’ai attendu le email du gars (oui on a eu à communiquer ensemble déjà… Vous vous souvenez? J’étais le président du syndicat de condo), rien! Même pas un: Hey mec, désolé pour cette nuit, on était vraiment décrissé, ça ne va plus arriver. Ou un ding dong, salut, j’ai pensé t’apporter un six-pack à cause de cette nuit, ch’suis bien désolé.

Bien non, à la place, je suis encore déçu de l’humain! Non mais faut-il se câlisser des gens pareils? C’est pathétique! Vraiment!

Mais il y a une chose, par contre, lorsque la porte va sonner dans la nuit la prochaine fois, il saura!

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s