Une autre page de ma vie qui tourne

Oufff! C’est tough! Je le savais que ça allait être difficile, je le savais car c’est comme ça quand tu as un coeur. C’est comme ça quand tu aimes pour vrai. Je me trouve tellement cave… Juste 3 mois… Bien oui, juste 3 mois. C’est rien 3 mois. C’est 6 payes dans une année.

Ça ne me rentre pas dans la tête que je ne vais pas la revoir. Et pourtant, c’est bien la réalité.

Vu de l’extérieur et comme si moi je le voyais pour n’importe qui, j’aurais la même réaction du fait que c’est si court comme relation. Dans mon idée de marde bien souvent préconçu sur la vie, il y a des choses que je dois vivre pour mieux les comprendre. Surtout quand c’est l’émotion qui parle. C’est à presque 41 ans que j’allume encore sur des affaires. Je vous l’ai tu dis? Je me trouve tellement cave!

Hier aura été la dernière fois que je la voyais. Nous avons (comme prévu) passé une dernière journée ensemble vendredi. Une dernière soirée… Une dernière nuit…

Nous nous sommes écrit hier et aujourd’hui. Je m’accroche encore pour crissement rien. Je le sais que c’est fini. Je le sais que ça ne va pas revenir. Mais maudit que j’aimerais ça. Elle me dit que plein de choses chez elle lui font penser à moi. Et pour longtemps en plus. C’est des articles de cuisine que je lui ai acheté… Penser à moi, ne veut pas dire qu’elle va revoir sa décision. Je le sais!

Une complicité comme jamais elle a eu avec un chum. Jamais une passion n’a été aussi forte qu’elle me disait vendredi, mais elle a fait ses choix. Elle a décidé que ce qu’elle ne voulait plus, elle ne le voulait plus. C’est pas grand-chose pour la majorité des gens. Mais elle a déjà donné dans d’autres relations. C’est fini pour elle.

Je ne peux pas lui en vouloir, j’ai aussi des choses que je n’accepte pas et que je ne changerais pas. Je n’avais rien qui me dérangeait chez elle. J’ai vraiment essayé de trouver de quoi. Quelque chose qui me ferait mieux accepter la rupture en me disant: ah oui, il y a ça d’elle qui me tombait sur les nerfs, au moins, je n’aurai pas eu à lui dire… Bien non, il a fallu qu’elle soit l’upgrade de ma plus belle relation. Celle avec qui j’ai eu le plus de fun et que j’avais eu la meilleure complicité.

Aujourd’hui j’ai répondu à un de ces textes que j’aimerais bien lui dire de ne plus m’écrire, mais je ne suis pas capable de le faire. Je trouve ça trop dure. Elle m’a dit que j’avais raison, elle ne m’écrira plus et elle aussi, elle trouve sa dure++++ (++++ = Beaucoup beaucoup beaucoup)

C’est comme un amour impossible de marde. Je suis tanné.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s